Le Drame du Darfour


   En  2013, une grande partie des pays les moins avancés se trouvent en Afrique Subsaharienne; malgré de nombreuses aides, l'insécurité alimentaire persiste. Le Darfour est une région grande comme la France, pauvre loin de Khartoum (la capital du Soudan) et de ses élites arabes qui détiennent le pouvoir.  

  Le Darfour est une région de l'ouest du Soudan qui s'étend sur le Sahara et le Sahel subsaharien. Sa population est musulmane et est éstimée à environ 6.2 millions. Cette région est depuis 2003, le théâtre d'un conflit entre rebelles et armé gouverenemental qui a provoqué une grave crise humanitaire.

Carte du Darfour

 

   Depuis 2003 l'ONU évalue entre 200 000 et 300 000 le nombre de personnes décédées à cause du conflit actuel. Environ 4,7 millions de personnes sont actuellement directement affectées par le conflit, sur une population totale d'environ  6.2 millions. En 2008 2.7 millions personnes ont été déplacés. La moitié des personnes affectées par le conflit sont des enfants; environ 700 000.

 

Enfant soufrrant de malnutrition  Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le taux de malnutrition dépasse les 20% au Nord Darfour.

 Encore plus préoccupant, le rapport montre que la malnutrition des enfants entre six mois et 29 mois dépasse les 21%, alors qu'elle se site à 11% pour les enfants entre 30 et 59 mois.

  Au Darfour, à l'ouest du Soudan, deux millions de personnes ont besoin d'aide alimentaire de toute urgence. La situation médicale et nutritionnelle des personnes déplacées par le conflit est catastrophique.

 

 Des taux élevés de malnutrition

Les enquêtes nutritionnelles réalisées par Epicentre dans les camps de déplacés de Zalingei, Mornay, Nyertiti et El Geneina dans l'Ouest Darfour (entre fin avril et fin juin 2004) montrent une prévalence de la malnutrition globale comprise entre 20,6% et 25,8%. Les taux de malnutrition sévère sont estimés entre 4,1% et 5,5%.

La situation déjà extrêmement fragile des populations, affaiblies par la faim, ne peut que se détériorer lors de la saison des pluies qui vient de débuter, pendant laquelle des maladies comme le paludisme ou les diarrhées vont faire des ravages. Les diarhées sont déjà une des principles causes de mortalité, tant chez les adultes que chez les enfants.

A Nyertiti, dans l'ouest du Darfour, les résultats préliminaires d'une enquête réalisée par Epicentre montrent des taux de mortalité de 1,73 décès pour 10.000 personnes par jour pour l'ensemble de la population, et de 2,97 pour 10.000 et par jour pour les enfants de moins de 5 ans (pour la période comprise entre le 14 mai et le 24 juin 2004), soit des taux supérieurs aux seuils d'urgence (1/10.000/jour). Chez les adultes, les diarrhées sont responsables de 40% des décès et ce taux s'élève à 50% chez les enfants de moins de 5 ans.

MSF est présent à Nyeriti auprès des déplacés, pour la prise en charge des enfants malnutris dans un centre nutritionnel thérapeutique (CNT) et dans un centre nutritionnel supplémentaire (CNS), la distribution de rations de nourriture à leurs familles et l'organisation de consultations médicales ainsi que l'hospitalisation des cas les plus sévères.

 


PARIS, France, 2 août 2012/African Press Organization (APO)/ — De récentes enquêtes épidémiologiques menées par MSF dans deux camps de réfugiés au Soudan du Sud montrent des taux de mortalité et de malnutrition au-dessus des seuils d’urgence, annonce aujourd’hui Médecins Sans Frontières (MSF).

 

 Plus de 170 000 réfugiés ont traversé la frontière, après un dangereux périple, pour fuir les combats et l’insécurité alimentaire dans les régions du Nil Bleu et du Sud Kordofan, au Soudan. Beaucoup ont dû marcher des semaines et arrivent dans les camps dans un état de fatigue et de vulnérabilité extrêmes. Dans deux camps de réfugiés en particulier, les très mauvaises conditions de vie ont des conséquences dramatiques sur la santé des populations.

 


Camp de réfugiés de Yida au Soudan du Sud - Juillet 2012 © MSF - Antoine PrusDepuis juin, ce sont, en moyenne, cinq enfants qui meurent chaque jour dans le camp de Yida, tandis que dans le camp de Batil, un enfant sur trois souffre de malnutrition.

 L’étude, finalisée le 27 juillet, montre que dans 82 % des familles de réfugiés, au moins une personne a été malade au cours des deux semaines précédentes.Dans le camp de Batil, dans la région du Nil Supérieur, qui accueille quelque 32 000 personnes, les résultats préliminaires d’une enquête épidémiologique menée par MSF et finalisée le 31 juillet montrent un taux de malnutrition global chez les enfants de 27,7 %, et de malnutrition aiguë sévère de 10,1 %, soit cinq fois le seuil d’urgence.

 

  Chez les enfants de moins de deux ans, ces chiffres sont encore plus alarmants avec 44% de malnutrition globale et 18% de malnutrition aiguë sévère.

 Notre enquête a également révélé un taux de mortalité de deux décès pour 10 000 personnes et par jour chez les enfants de moins de cinq ans au cours des quatre derniers mois, un taux équivalent au seuil d’urgence.


Références pour interpréter les données de mortalité et malnutrition :

 Seuils de référence en situation d’urgence :

 Taux de mortalité globale (population totale) : 1 décès / 10 000 personnes / jour

Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans : 2 décès / 10 000 personnes / jour

Taux de malnutrition aiguë globale, enfants de moins de 5 ans (malnutrition sévère et modérée) : 15%

Taux de malnutrition aiguë sévère, enfants de moins de 5 ans : 2%


 

_Comment en est-on arriver là ?

 

 

                               Retour sur la chronologie du conflit:

_ 1956: Indépendance du Soudan qui devient une république

_ 1955-1972: guerre civile 500 000 morts environ

_ Années 1970: La sécheresse réduit les terres exploitables, ce qui exacerbe les tensions entre sédentaires et nomades.

_ 1984-1985: Une famine entraîne au Darfour la mort de 90 000 personnes dans l'indifférence du gouvernement central.

_ Années 1980: premier affrontements entre pop arabes et non arabes du Darfour qui font des milliers de morts. Depuis plusieurs années, le Darfour sert par ailleurs de base arrière à des rebelles impliqués dans la guerre civile du Tchad et soutenus par la Libye de Mouammar Kadhafi.

_ 1991-1992: Détériation des conditions de vie et sentiment de marginalisation conduisent à une rébellion au Darfour pour le contrôle des ressources eau et terres.

_ 1996-1998: Le conflit entre Janjawids et rebelles s'intensifie au Darfour occidental

_ 10 février 2003: Début de l'insurrection armée au Darfour. Les rebelles du MLS et du MJE; pour favoriser le dévellopement économique de leur région et protéger les populations civiles contre les milices janjawids.


On a raconté  que le Darfour c'était une guerre de religion, de race (les arabes contre les noirs pourtant tous musulmans).

On a raconté que le Darfour c'était une guerre tribal nomades contre sédentaires qui se battent pour le contrôle des terres.

On a raconté que le Darfour c'était une guerre locale l'armée du Soudan contre des rebelles isolées, le gouvernement aurait organiser l'extermination de tout un peuple.

On a raconté que le Darfour c'était juste un drame africain de plus, alors que le conflit s'est transformé en une véritable crise internationale.

 

    Est-ce tout cela le Darfour ?                 

                   

               Un conflit complexe

                         

 

  Ce que l'on peut constater c'est que toutes ces raisons ne suffisent pas à expliquer une telle tragédie. Et qu'a un moment face à l'horreur on ne peut plus rester sans rien faire.

 

   Les janjawids qui sont-ils ?

 


JanjawidsLes janjawids sont des miliciens sanguinaires, leur méthode c'est la razzia, à cheval ou a dos de chameau ces nomades le plus souvent arabe attaquent les village et leur population; ils pillent volent le bétail et massacre les habitants. Ils Sévissent au Darfour, bras armé du gouvernement de Khartoum leur mission nettoyer systématiquement les villages du Darfour cette région réputée insomise qui exige un meilleur partage des richesses. Le pouvoir en place refuse catégoriquement.


   Que provoque l'arrivée des Janjawids ?

Exode des populations du Darfour


  La Présence des janjawids fait fuire les population, on assite à un véritable exode. Des centaines de millier de personnes obligées de passer la frontière pour aller au tchad,les janjawids les oblige à quitter leurs terres.C'est un drame très actuel; lié au réchauffement climatique. Désert du Sahel avance un peu plus chaque jours. Le désert avance les terres fertiles reculent, donc les nomades et les sédentaires se sont fait la guerre pour le contrôle de ces terres fertiles.


   Où partent les réfugiés ?

 

  La fin du calvaire se passe dans des camps de déplacé, des milliers de gens affamés, démunies on assite à une detresse totale des populations qui sont épuisées. Les réfugiés reçoivent des rations de nourriture, une bache et un morceau de savon. UNHCR

 "La détresse des arrivants"

Situation préocupante, responsable pessimiste face à l'avenir ils estiment que les organisation humanitaires sont à la limite de leurs capacités en 2007. "La saisons de pluie arrive, si les gens n'arrivent pas à rentrer chez eux pour cultiver leur champs ils risquent de perdre toute une saison toute une récolte encore plus grande insécurité alimenatire" La situation déjà extrêmement fragile des populations, affaiblies par la faim, ne peut que se détériorer lors de la saison des pluies qui vient de débuter, pendant laquelle des maladies comme le paludisme ou les diarrhées vont faire des ravages. Les diarhées sont déjà une des principles causes de mortalité, tant chez les adultes que chez les enfants.

   

   Pourquoi un tel déchainement de violence, difficile d'y voire clair ?        

 

  Tout commence en 2003 lorsque des tribus noires africaines demandent plus d'autonomie, le gouvernment centrale refuse, une guerre éclate pour matter la rebellion le soudan déploi son armé et surtout il donne des armes aux milices sanguinaires; les fameux janjanweeds. Catastrophe humanitaire, les campagnes se vident massivement. Il y a si peu d'informations sur le Darfour car il est difficile d'y aller, les journalistes entrés officilement ne voit que se que le gouvernement veut leur montrer.

Civil tué; Gouvernement Soudan, sans preuve facile de dire qu'il n'y a pas de massacre au Darfour.

Tuerie orgnisé par l'Etat ?

Janjanweed peuvent-ils vraiment avoir fait ça ?

                                                 Omar el-Béchir

Volonté politique, crain de voire son pays éclater sous la pousser des mouvements autonomistes.

Orchestre les tueries au darfour, l'ONU ne fait rien ?

Chine s'y oppose pétrole, défend son régime soudan s'enrichie et achéte des armes en Chine.

Arme chinoise entre les mains des janjanweed

Gouvernement de Khartoum arme toutes ses milice grace au soutien de la Chine

                                               Mettre fin à cette guerre ?

Vie de réfugié sans doute pour longtemps

Aide humanitaire, réfugié du Tchad

Camps massés à la frontière soudanaise, pas de gaspillage; Ville route danger partout pour les convois des camions.

Farchana camp au Tchad un des plus grands 20 000 personnes; camps organisations  UNHCR

Mis en place d'abris en dur, melange d'eau et de terre; réfugiés ne rentre plus dans leurs pays

Distribution de nourriture; provocation d'émeutes

Personne qui avait des fruits chaque jours à table, etnies riches bétails de la viande; aujourdh'ui sont rationnés au minimu 10l d'eau par personne et par jour drame terrible

Femme et enfants, vont chercher de l'eau et vendre des gateaux fabriqués, les hommes vont sous les arbres à l'ombre un choc qui perdure, l'éducation 50 % vont à l'ecole.

Ne possèdent plus rien, les milices leur ont tout pris, la peur ne les quitte pas.

Ne peuvent pas retourner sur leurs terres, janjanweed, les anes seul bien qu'ils ont pus sauver.

Pas de travail pour tout le monde, souffrance de tous ses refugiés aider en premier lieu enfant non accompagner, personne handicapés

Ecoles construites, crise s'est installée dans la durée

 

      "Le darfour n'a jamais été une priorité" Marc Lavergne, directeur de recherche au CNRS.

Le darfour une région martyr, 2.5 millions de réfugiés ne sont pas rentrés chez eux toujours dans des camps en lisières des grandes villes.

L'aide international à disparu, le Darfour n'est plus à l'agenda de l'ONU ou des instances internationales.

Qu'est-ce qui peut donc expliquer le manque d'intérêt de la communoté internationale ?

 Le Darfour en apparence n'est pas une région stratégique, il n'y a jamais eu la moindre intettion d'intervenir pour arrêter les massacres. La rebellion du Darfour venait gêner le processus de paix déclancé par les américains qui visait à déclarer l'indépendance au Sud Soudan. Donc administration Américaine ferme les yeux sur ce qui va se passer au Darfour.

Le Darfour suscitait une solidarité au niveau international, les artistes et les intellectuels se sont mobilisés pourquoi ce silence ?

Toujours prêt à se mobiliser pour une cause, à condiion que ça leur rapporte une popularité. ça ne les engage en rien.

Soudan est un Etat prédateur, indifférent au sort de ces citoyens qui ne redistribue pas les richesses.

La nature du conflit a changé ?

Non, la nature du conflit n'a pas changé c'est l'expression du conflit , ce sont les gens de la vallée du Nil qui tiennent le pouvoir à Khartoum et qui ne veulent surtout pas partager les ressources.

 

                                Machin Gun

 

Sam Childers

Sam Childers au Darfour

 



                                                   





   Machin gun est un film sorti en salle en 2011, réalisé par Marc Forster. Ce film raconte l'histoire de Sam Childers (une histoire vraie) un homme dont la vie a subitement changé lorsqu'il a découvert le conflit au Soudan. Cette homme qui auparavant avait plongé dans les drogues a donc décidé de protéger les enfants du Darfour et du sud Soudan, après avoir surmonter de nombreux problèmes il a réussi à construire des zones sécurisées où les enfants peuvent vivre et manger à leur besoin. Son parcourt nous est raconté avec émotion et on ne peut que s'interroger sur notre confort de vie.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site